Photos et documents

Retrouvez ici les photos et documents anciens ou récents majeurs que nous avons pu collecter, de l’église et du village !

  • Photos anciennes de l’église 

  • Documents
Le Chartrier d’Hérouville

Ecrit par le Marquis de Brisay (propriétaire du Château) en 1906, cette histoire du village est un des documents majeurs de notre village…

Commune d’Hérouville : Monographie

Adéodat Mortier était l’instituteur du village en 1899. Comme beaucoup de ses collègues de France, sur l’invitation du Ministère de l’instruction publique, il décrit le village et l’école. Toutes ces monographies ont été présentées lors de l’exposition universelle de 1900.

(AD 95 – Monographie de l’instituteur d’Hérouville – 1 T 139 – Hérouville. 1899)

Hérouville en Vexin français au temps jadis

Roger Descamps est un grand connaisseur de l’histoire de notre village. Il nous livre le fruit de son travail minutieux et précis sur les origines de l’église et du village.

Ce document (2015), édité par l’Association de sauvegarde de l’église d’Hérouville est malheureusement épuisé… Désolé…

Hérouville-en-Vexin :
un domaine lupin pour des vies de châteaux
Voici un article de Roger Descamps publié par l’Association de Sauvegarde Vexin Sausseron reproduit ici avec l’accord de l’auteur ainsi que du Président Daniel Amiot que nous remercions vivement.
Joséphine Brochard-Artoux et
la vie à Hérouville au XIXème siècle
Partant d’une Hérouvilloise à la fois ordinaire et extra-ordinaire qui a rénové complètement la chapelle seigneuriale de l’église, Jean-Marie PIERRAT vous fait faire un voyage dans notre village au XIXème siècle.Le livre est en vente (15€) à la mairie d’Hérouville aux heures d’ouverture, et en ligne dans la boutique, au profit de la restauration de celle-ci. Vous pouvez le commander en ligne ou par correspondance.
 Hérouville en Vexin du XIème au XVIIIème siècle

Autre document majeur sur l’histoire de notre village, cette “notice historique et descriptive sur le village d’Hérouville”, écrit par Georges Duclos et publié en 1929 par la Société Historique et archéologique de Pontoise. On y trouve relaté, entre autres, la période révolutionnaire où le comte de Brisay dût se cacher dans un placard à Saint Prix avec la complicité de Suzanne Sedaine qu’il épousera à son retour à Hérouville.

 Excursions archéologiques dans le Vexin Français

Ce document, écrit par Henri Régnier en 1922 et publié à tire posthume en 1927,  nous fait une description détaillée de notre église.

Sedaine à Saint Prix

Auguste Rey nous raconte (entre autres) la vie du Marquis de Brisay vivant reclus à saint Prix, dans les tourmentes de la Révolution…

 

Rapport des fouilles archéologiques de l’église (2003)

Le rapport des fouilles est désormais disponible dans son intégralité sur le site de l’INRAP.

Il comporte 2 tomes :

Testament de Joséphine BROCHARD-ARTOUX

Joséphine Brochard-Artoux (1826-1913) est une très généreuse hérouvilloise… Outre les legs que vous découvrirez ici, elle a financé de son vivant d’importants travaux d’embellissement de notre église à la fin du XIXème siècle.

(AD 95 – 2 E 30 403 – Juin-juillet 1913 Juin-juillet 1913 –  Etude notariale (Nesles-la-Vallée)

 

  • Plans
Le plan d’intendance, appelé aussi plan des paroisse de la Généralité de Paris est un document cadastral, réalisé en 1/7200ème. Il nous donne une idée de la physionomie du village à la fin du XVIIIème siècle.

(AD 95 – Plan d’intendance Hérouville – C 10518 – Hérouville 1779)

Il s’agit ici du cadastre dit “napoléonien” institué par une loi de 1807.

(AD 95 – 3 P 2579 – Tableau d’assemblage – 1826 / 3 P 2583 – Section C, Le Village – première feuille – 1826 / 3 P 2584 – Section C, Le Village – deuxième feuille 1826)

Commune d’Hérouville : Plan d’alignement – 1865

Redécouvert en décembre 2020 aux archives départementales du Val d’Oise, Il s’agit d’un registre d’environ 1.20m de largeur une fois ouvert. Il comporte 7 planches : une vue d’ensemble et les 6 rues principales. L’objectif à l’époque était, dans la mesure du possible, d’élargir les rues qui étaient souvent étroites. Chaque propriétaire devait, avant de construire en bordure de rue, demander “l’alignement”. Ce plan est donc l’ancêtre du Plan d’Occupation des Sols (POS), puis du Plan Local d’Urbanisme (PLU)! Par ailleurs, c’est le seul plan dont nous disposons où figure explicitement l’ancien cimetière, à l’emplacement actuel de l’école.

(AD 95, E-DEPOT 69 1O1. Hérouville : plan d’alignement de 1865)